Accrocher n'est pas gagner

Article publié le , par Le vestiaire nantais

Le NRB n'a pu faire mieux que de lutter contre des Montoises en quête de confiance après deux revers consécutifs. Accrocheuses, les nantaises avaient à coeur, on l'imagine, de se racheter ( un état d'esprit?) après les récentes claques montpelliéraines et lyonnaises. Cela n'aura pas suffit pour rivaliser face à la densité adverse: 73-60 score final. Pas honteuses les nantaises, mais toujours bredouilles.


Accrocher n'est pas gagner

Aija Putnina, de retour de sélection, réalise un double double avec 10 points pour 10 rebonds - Photo Arnaud MASSON -

Le caractère ne fait pas tout

Si les filles d'Emmanuel COEURET ont eu la réaction que l'on attendait sur le parquet, le manque cruel de rotation n'a laissé aucune chance de succès. Comment peut on rivaliser dans le money time lorsque votre banc donne 32 petites minutes quand votre adversaire en donne plus de 60? Si la qualité du 5 nantais ne fait aucun doute avec la prolifique Queralt CASAS ou encore l'expérimentée Aija PUTNINA, le rythme semble impossible à tenir. L'internationnal espagnol ne voyant le banc que pour les temps-morts, la jeune Rose DUCRET ne disposant visiblement pas de la confiance de son coach. Avec 40 minutes de parquet, difficile d'exprimer tout son talent. 

Dans la course en QT1 (23-17) et QT2 (16-17), les nantaises réaliseront même l'exploit de passer devant d'une unité en sortant du vestiaire... Mais c'est bien le manque de jus qui privera les déferlantes d'espérer plus dans ce match où Miranda AYIM (15 points) et Carmen GUZMAN (18 points) mèneront parfaitement le tempo. L'ex-déferlante Aurélie BONNAN sera, elle, restée discrète avec seulement 2 unités mais aura eu le mérite de faire souffler efficacement sa première ligne... tout ce qui manque... au groupe nantais. 

Logiquement, Basket Landes ne laissera aucune chance à son adversaire en prenant définitivement l'ascendant physique sur ce match. Repartant avec 10 unités de retard en QT4 (56-46), les nantaises n'auront pas l'occasion de faire trembler leur adversaire et s'incline sans rougir (cette fois) 73-60


Dans un match où les Déferlantes partaient en outsider, la satisfaction se trouvera dans un esprit de combativité retrouvé. Sans rotation, les nantaises se sont retrouvées logiquement asphyxiées ne pouvant exprimer tout leur potentiel. Il faudra espérer que le temps énorme passé par les joueuses sur le parquet ne laisse de traces physiques. Un nouveau "pépin" et c'est bien toute la pomme que le club pourrait avaler de travers.

Rédaction: Damien Baumard
Photo: Arnaud masson


Evènements Basket

Evènements Sport collectif

Le Vestiaire Nantais

RDV Associatif

Rencontres

Sport

Sport alternatif

Sport Aventure

Sport collectif

Sport individuel

Sport mécanique

Sport nautique

Sport Santé

Goodies LVN

Bientôt disponible !

Bubble bump

Une activité fun et divertissante

Partagez

Soutenez-nous !