À toi, le PSG qui pense pouvoir acheter nos rêves.

Article publié le , par Le vestiaire nantais

J'ai longtemps hésité à t'écrire. Cette semaine, toi et tes complices, tu t'es attaqué à un des derniers symboles de notre fierté. Plus qu'un record, le symbole d'un football, d'une philosophie, d'une âme que tu prétends avoir conquis. Alors j'ai pris mon clavier pour défendre ce fer de lance, pour t'expliquer que l'on ne pouvait pas s'attaquer aux légendes, celles qui ont gravé nos coeurs de bandes jaunes et vertes, un certain printemps 1995...


À toi, le PSG qui pense pouvoir acheter nos rêves.

Parce que déjà, tout petit, tu volais mes rêves, et c'était chiant!

Ah... 12 ans..., quel bel âge pour éduquer des gamins au beau, au vrai, aux valeurs, au football tout simplement. Je n'avais rien contre toi, tu ne m'intéressais tout simplement pas. Et puis tu es venu te faire remarquer en entrainant dans tes filets une de mes idoles à coup de chéquier. Mon Patrice LOKO, celui qui avait fait trembler les tiens de filet, et que tu pensais pouvoir sublimer avec les paillettes du Parc. Déjà tu étais naïf à l'époque, et tellement arrogant. Et puis tu as continué. Tu m'as pris mon roi Mario, perverti les plus fidèles comme ARMAND ou encore LANDREAU. Une véritable machine à broyer du talent. Ton public en tête de gondole pour bafouer nos ex idoles. Oui Paris, je t'en veux, et rien n'y fera le contraire. 

Hebergeur d'image

Déjà cette semaine tu commençais fort en prétendant avoir inscrit le plus beau but de l'histoire du championnat. Tu ne te cachais pas pour faire la comparaison avec la combinaison PEDROS-LOKO obligeant même ces derniers à témoigner face caméra. Que tu es prétentieux tu ne changeras décidément pas. Toujours aussi provocateur. Du coup j'ai eu envie de te parler de ça: 


Parce qu'en faite, pour commencer, je voulais simplement te faire écouter le silence. Le beau silence de ton jardin. Au début, j'ai cru à un problème de son sur mon poste, mais en faite tout était normal. Tu jouais à domicile pour battre un record historique, et l'on entendait le périf parisien juste à côté. Même les journalistes en tribune s'ennuyaient. C'est ça le "grand" PSG que tu veux vendre au peuple des supporters français? 

Parce qu'un druide a transcendé une équipe, et une équipe à créé un génie:

Hebergeur d'image

Puisque tu es parti dans les comparaisons, je voulais simplement te demander. Se souviendra-t-on de ton Laurent dans 20 ans? Oui je pense, en effet, que tout le monde reverra le crâne chauve de Fabien BARTHEZ, ou encore sa demi-volée contre le Paraguay. Mais que restera-t-il de ton oeuvre au sein de ce si grand PSG? Oui, "Lolo", comme on a toujours aimé l'appeler, ne pourra jamais dépasser "Coco", et pas seulement parce tu portes moins bien le survet', mais plutôt parce que tu n'as rien créé, mis à part, peut être, un manuel de gestion des égos. Qui sait, peut être un futur indispensable pour le football de demain? Un manuel que l'on distribuera dans les écoles d'entraineur. Sait on jamais.

Parce que je ne verrais jamais ton président pleurer, (de joie): 

Hebergeur d'image

Oui je te l'accorde, le chapeau, c'était peut être un peu "too much". L'écharpe jaune moutarde, pas toujours du meilleur goût, toi je le sais qui portes autant d'importance à ton apparence, le sourire Bright cool toujours impeccable. Tu aurais certainement été de bons conseils sur le plan vestimentaire. Je n'en doute pas. Tu vois, malgré tout ton investissement et ton labeur, je ne t'ai jamais vu pleurer, même lorsque moi, j'étais au fond du gouffre à te voir triompher, même quand enfin, tu arrivais à faire gagner cette équipe du PSG, ta candeur ne laissait transparaitre la moindre empathie. Tu n'as donc pas de coeur? Chauds et pourtant si froid les pays du Golf... 

Parce que ça va être tellement bon de te voir te faire balader contre le FC Barcelone

Hebergeur d'image

Voir Eddy CAPRON au marquage de Gianluca VIALI, ça, véritablement, ça n'avait pas de prix. Un soir de printemps, voir ce Nantes invincible, donner l'espoir à tout un pays de renouveler son rendez-vous avec l'Europe, ça n'avait pas de prix, non, vraiment pas. Tout comme voir Franck RENOU, comme un symbole, venger la fierté d'un maillot qui deviendra sacré. Trois buts à deux, une élimination, des soupçons de dopage côté italien et des regrets éternels. Mais quelle fête populaire! Quelle bataille! Quel football! Une fin en forme de tragédie mais qui assoit un peu plus la légende de cette équipe. Si tu avais plus de 10 ans en 1995, tu te souviens ou tu étais ce soir là précisément, un avant goût d'un certain été 1998. Un football total, collectif, était en train de s'emparer de tout un pays... Un football ou on ne mettait pas les noms des joueurs derrière les maillots, une autre époque. Mais au faite, que fais tu, toi, pour nous pousser vers le haut? Quand est ce que notre pays profitera réellement de ton génie? 


J'oubliais, puisque tu n'es pas à une opération de com' prêt avec la complicité de tous tes amis à la carte de presse reluisante, que mon FCN à moi, il a battu son record lors de la même saison. Tous les amateurs de foot, les vrais, le savent et ne sont pas dupes. Tu sais, Nasser, tu peux tout acheter, mais pas mes sentiments. Ce record là d'invincibilité, tu dois encore aller le chercher.

Rédaction: Damien BAUMARD


Evènements Football

Evènements Sport collectif

Le Vestiaire Nantais

RDV Associatif

Rencontres

Sport

Sport alternatif

Sport Aventure

Sport collectif

Sport individuel

Sport mécanique

Sport nautique

Sport Santé

Bubble bump

Une activité fun et divertissante

Goodies LVN

Bientôt disponible !

Partagez

Soutenez-nous !