L'Hermine : les premiers enseignements

Article publié le , par Le vestiaire nantais

5ème après trois journées, l'Hermine compte un bilan positif de 2 victoires pour une défaite. L'occasion de faire un premier bilan de cette équipe qui vise une nouvelle qualification en play-offs en attendant plus.


L'Hermine : les premiers enseignements

Herminator
Certainement l'équipe la plus athlétique de ce championnat de pro B. C'est le premier constat de cette Hermine version 2015-2016. Chère à Franck Collineau, la densité physique de cette équipe a, en effet de quoi impressionner. Si on connaît la valeur de l'impact physique de Storm WARREN, son nouveau compère, Jordan MORGAN, dans un autre registre, pèse également . Même si ce dernier reste en délicatesse dans la peinture adverse, c'est un vrai physique de post 5 qui vient étouffer les véléités de pénétration. Appuyé en sortie de banc par Sambou TRAORE qui, lui non plus, n'est pas un peintre en la matière. Un secteur intérieur complet qui ne laisse pas de temps mort. Dans les gammes périphériques, Dominique GENTIL, Paccelis MORLENDE ou encore Marcus GINYARD possèdent également des physiques solides. De quoi maintenir de longues séquences de pression défensive et offensive contre des équipes certainement moins armées dans la rotation, un vrai plus. C'est aussi le constat adverse. Raphaël GAUME coach de Roanne: "C'est certainement l'équipe la plus athlétique de la division." ou de Jean-Christoffe PRAT (coach de Denain): "Il sera difficile pour toutes les équipes du championnat de faire un résultat ici".

Une Hermine perfectible:
Si le bilan statistique est plutôt bon dans l'ensemble, on ne peut s'empêcher d'en vouloir plus. Avec un indispensable Storm WARREN, deuxième meilleur marqueur de la division, et Valentin BIGOTE véritablement impressionnant (6ème marqueur avec 17,7 points de moyenne) , oui l'Hermine a d'excellents élèves. Malgré tout, on regrette un trop faible 57% aux lancers francs qui handicap très fortement cette équipe. Un pêché mignon marqueur de suffisance dans le jeu? Quoiqu'il en soit, un match se gagne avec ses lancers, une donnée à ne pas oublier pour éviter des lendemains difficiles. Si nos deux leaders offensifs font le taff de manière remarquable, on attend plus d'un Jordan MORGAN ou encore d'un Paccelis MORLENDE balle en main. Un scoring plus équilibré, voilà aussi certainement la future recette du succès. La saison sera longue, les blessures pourraient aussi jouer les troubles fêtes. L'investissement offensif, au delà des belles satisfactions, doit responsabiliser un nombre de joueurs plus important. Malgré tout sur le plan statistique, les nantais sont dans les clous: Avec une évaluation collective de 270, les hommes de Franck COLLINEAU se placent dans le trio des bons élèves de la classe Pro B. Une très belle satisfaction. 

Trop, beaucoup trop faible Mangin:
Alors que sur le plan sportif, le club se donne les moyens de réussir, sur le plan "culture basket" les choses sont plus compliquées. Aujourd'hui, avec un équipement moyen (2 500 places assises), et une équipe séduisante, l'Hermine ne fait pas le plein. Une faiblesse importante tant on sait le poids d'une salle dans un match de basket. Comment se retrouver assis à côté de Thierry Chevrier (directeur de Cholet Basket) ou encore Stephen BRUN, en mode "incognito" dans des tribunes très clairsemées pour ne pas dire presque vides? Le club n'est sûrement pas à blâmer. Un club des supporters est par exemple en formation. Les ingrédients et l'investissement sont là (trop là?). On a de la mascotte, on a de la pompom girl en short, on a du DJ qui fait comme en NBA... oui mais, les drapeaux ont disparu, le soutient populaire est encore trop faible. Si Daniel AUGEREAU, PDG de Synergie souhaiterait que les supporters passent la Loire (De Marcel Saupin au Gymnase de Beaulieu) "comme au bon vieux temps", on en est loin. Les nantais, on le sait, sont exigeants en matière de sport et ne semblent pas se laisser amadouer par le brillant des paillettes. C'est bien par les résultats que l'Hermine pourra conquérir son public et visiblement pas autre autre chose. Le haut niveau sinon rien en somme. Quand on voit le VBN remplir le Palais des Sports de Beaulieu (5500 places) en coupe d'Europe, on comprend que le public ligérien ne vibre pas pour n'importe quoi. Aux joueurs, donc, d'écrire l'Histoire. 
 

Hebergeur d'image
Magré une affiche de Pro B, des animations au rendez-vous, Mangin ne séduit pas - photo: SciencesCom -


L'Hermine de Nantes, avec ses nombreuses qualités, devrait faire mal dans ce championnat tant Franck Collineau dispose d'un effectif solide. Si la qualification en play-offs apparait comme un minimum dans une division plus homogène que l'an passé, il faudra un peu plus d'âme à cette équipe pour soulever des montagnes.

Rédaction - Photo: Damien Baumard (@Bau_Dam)


Evènements Basket

Evènements Sport collectif

Le Vestiaire Nantais

RDV Associatif

Rencontres

Sport

Sport alternatif

Sport Aventure

Sport collectif

Sport individuel

Sport mécanique

Sport nautique

Sport Santé

Bubble bump

Une activité fun et divertissante

Goodies LVN

Bientôt disponible !

Partagez

Soutenez-nous !