Nantes sort ses tripes à Caen !

Article publié le , par Le vestiaire nantais

Le FC Nantes s'est imposé ce vendredi soir à Caen (2-0), en match avancé de la 11ème journée de Ligue 1. Grâce à une prestation solide, les hommes de Michel DER ZAKARIAN (non présent en Normandie), enchaînent une troisième victoire d'affilée. Voici ce que BeeSport en a pensé.


Nantes sort ses tripes à Caen !

On a aimé :

"La prestation collective"
Depuis combien de temps le FC Nantes n'avait-il pas été aussi cohérent collectivement sur 90 minutes. De la première à la dernière minute, les jaunes et verts se sont montrés investis et présents autant dans l'impact que dans les efforts. On peut même se demander s'il s'agissait vraiment de la même équipe que celle qui a affronté Saint-Étienne, Rennes, Bordeaux et Paris. Les apports de Wilfried MOIMBE et Youssouf SABALY sur leurs côtés sont indéniables, et n'ont fait que renforcer la pression offensive soumise sur une défense caennaise dépassée lors des assauts nantais. De bon augure.

"SALA et THOMASSON"
Véritable pilier devant, Emiliano SALA a sûrement effectué son match le plus accompli sous le maillot nantais. Si celui-ci a perdu des ballons, il s'est révélé précieux dans la conservation et la récupération de ceux-ci. Son physique et son pressing intense ont mis à mal ses adversaires du soir. Autre satisfaction, le travail effectué par Adrien THOMASSON. Véritable touche à tout, le milieu de terrain a énormément pesé sur les phases offensives. Rien d'étonnant donc à ce que le numéro 8 ait inscrit le second but nantais de la soirée (61"), après l'ouverture du score de Yacine BAMMOU (23").

"Le marquage sur DELORT"
Principale recrue estival du SM Caen, Andy DELORT (3 buts et 2 passes décisives avant le match) a dû faire face à l'expérience et la malice d'Oswaldo VIZCARRONDO. Force est de constater que le vénézuélien a réussi son match, puisque jamais l'attaquant adverse ne parût dangereux. Complètement déstabilisé par le defenseur central, celui-ci sorti peu à peu du match, réclamant de nombreuses fautes au corps arbitral. Loin d'être le seul responsable, ce fût l'attaque toute entière de Caen qui sembla hors du coup.

On a aussi aimé : le troisième but de Yacine BAMMOU, la roulade de Bruno BARONCHELLI, la percée de Lorik CANA, les parades de Rémy RIOU


On a pas aimé :

"La blessure de Valentin RONGIER"
Après des débuts en demi teinte, Valentin RONGIER a su trouver sa place dans le jeu nantais. Propulsé dans un onze tout juste amputé de Jordan VERETOUT le milieu de terrain s'est vite révélé plus à l'aise techniquement que son prédécesseur. Aidé par un Birama TOURE alternant le très bon (Reims) et le moins bon (Troyes), le natif de Mâcon a même ouvert son compteur but en Ligue 1 la semaine passée d'une frappe magique, et sans contrôle, face aux troyens. Sa sortie sur blessure (65") face aux caennais fût donc un coup dur pour le FC Nantes, tout comme son indisponibilité, estimée à un mois, à cause d'une entorse du genou droit.

"L'ambiance à d'Ornano"
Approchant pourtant souvent de la perfection sur Twitter grâce aux désormais mythiques comptes "We are Malherbe" et autres "La Caencaneuse", les supporters caennais semblaient pourtant aux abonnés absents ce soir.  En effet, juste après le premier but nantais, le stade Michel d'Ornano est soudain devenu amorphe. Étonnant quand l'on connait la repartie de ceux-ci sur le réseau social à l'oiseau. Surement cet horaire inhabituel me direz-vous, ou alors le dernier verre de calva' avec les collègues après le repas du midi qui est mal passé. Le résultat ? Un stade où résonnait exclusivement les chants nantais. Néanmoins, saluons l'affluence, puisque presque 20.000 places étaient occupées, sur les 21.000 que compte le stade.

"L'absence du coach"
Même si son remplaçant a assuré le spectacle, le banc a semblé bien vide sans les habituels envolées lyriques du deuxième franco-arménien préféré des français (derrière Charles AZNAVOUR). Certainement fatigué par son léger malaise de cette semaine, et les examens médicaux que celui-ci a entraîné, DER ZAK' n'était donc pas présent au pays de la pomme et de la confiture de lait (tout comme Kolbeinn SIGTHORSSON et Alejandro BEDOYA). On espère donc revoir dès que possible l'ancien défenseur central, qui compte 166 matchs sous le maillot nantais, En attendant, il peut être satisfait de la prestation de ses joueurs ce soir. Prochain rendez-vous pour le FC Nantes, face à Bourg-Péronnas ce mercredi, en Coupe de la Ligue.


Caen - Nantes 2-0 (Bammou (23") ; Thomasson (63")
Stade Michel d'Ornano - 23 octobre 2015
J11 - Ligue 1 - 19 571 spectateurs

Rédaction : Corentin PINGEON (@Cooc_P)
Photo : Arnaud DURET (@Artno42) / FC Nantes (@FCNantes)


Evènements Football

Evènements Sport collectif

Le Vestiaire Nantais

RDV Associatif

Rencontres

Sport

Sport alternatif

Sport Aventure

Sport collectif

Sport individuel

Sport mécanique

Sport nautique

Sport Santé

Goodies LVN

Bientôt disponible !

Bubble bump

Une activité fun et divertissante

Partagez

Soutenez-nous !