L'honneur est sauf !

Article publié le , par Le vestiaire nantais

Complètement perdu lors des trois derniers matchs, le FC Nantes n'avait pas d'autre choix que d'essayer de résister à l'ogre parisien (490 millions d'euros de budget contre les modestes 38 millions nantais).


L'honneur est sauf !

Peu convaincu par certains de ses joueurs, Michel DER ZAKARIAN avait opéré de nombreux changements dans le onze nantais. Yacine BAMMOU retrouvait une place de titulaire, tandis que Wilfried MOIMBE disputait son premier match avec le maillot jaune, que Jules ILOKI était titularisé pour la toute première fois en Ligue 1 et qu'Ermir LENJANI évoluait milieu gauche.
 
Le onze nantais : Rémi RIOU / Wilfried MOIMBE, Osvaldo VIZCARRONDO, Lorik CANA, Léo DUBOIS / Valentin RONGIER, Birama TOURE, Ermir LENJANI, Alejandro BEDOYA, Jules ILOKI / Yacine BAMMOU
 
Le onze parisien : TRAPP / KURZAWA, MARQUINHOS, SILVA, AURIER / VERATTI, STAMBOULI, PASTORE / DI MARIA, LUCAS, IBRAHIMOVIC
 
Beaucoup s'attendait au pire pour les nantais, et dès le début du match. Mais c'est le contraire qui se produisit. Très à l'aise avec le ballon et présent dans les duels, c'est eux qui prenaient le jeu à leur compte. Très vite Birama TOURE obligeait TRAPP à la parade, avant que celui-ci ne gagne son duel face à LENJANI (8ème). Trois minutes plus tard, Yacine BAMMOU profitait d'un magnifique centre de Valentin RONGIER pour ouvrir le score de la tête (11ème).
 
Du positif mais...
 
Il s'en suivait une maîtrise nantaise plutôt étonnnante quand l'on connaît la facilité de son adversaire à faire tourner le ballon. C'est une fois de plus BAMMOU qui mettait en danger le PSG, en touchant le poteau sur une nouvelle tête (15ème). Moins de 10 minutes plus tard, c'est MOIMBE qui touchait le montant après un centre (frappe loupée ?) d'ILOKI (22ème). Très peu mis à contribution, Rémi RIOU, et ses coéquipers, rentraient au vestiaire avec un avantage mérité.
 
Malheureusement, la seconde période ne fut point identique. Or face à un tel adversaire, ceci ne pardonne pas. Peu concentrés, les nantais encaissaient un premier (oui il va y en avoir plusieurs) but, dû à plusieurs erreurs d'inattentions, par IBRAHIMOVIC (48ème). Totalement hors du coup, les jaunes et verts encaissaient le second par CAVANI, tout juste entré en jeu (73ème), avant que DI MARIA (80ème) et AURIER (90ème) n'enfoncent le FC Nantes.
 
Globalement il y a beaucoup de positif à retenir de ce match, mais les quatre buts encaissés étaient évitables. La première mi-temps restera surement un modèle pour le club, surtout après les trois derniers matchs. Cependant, les erreurs commisent, notamment sur le premier but, ont anéanti tous les effors commis en première période. Mais un coup d'oeil à la situation nous oblige à chercher des points positifs. Le match à LILLE mardi soir sera donc capitale, pour le futur du club, mais aussi du coach.


Nantes - PSG 1-4 (Bammou / Ibrahimovic ; Cavani ; Di Maria ; Aurier)
Stade de la Beaujoire
J7 - Ligue 1 - 31140 spectateurs

Rédaction : Corentin PINGEON (@Cooc_P)
Photo : Arnaud DURET (@Artno42) / FC Nantes (@FCNantes)


Evènements Football

Evènements Sport collectif

Le Vestiaire Nantais

RDV Associatif

Rencontres

Sport

Sport alternatif

Sport Aventure

Sport collectif

Sport individuel

Sport mécanique

Sport nautique

Sport Santé

Goodies LVN

Bientôt disponible !

Bubble bump

Une activité fun et divertissante

Partagez

Soutenez-nous !