Priscilla MARCHAL : 'C'est une aventure que j'ai hâte de commencer'

Article publié le , par Le vestiaire nantais

Priscilla MARCHAL, future pivot du NLA pour la saison prochaine, a accepté de revenir, avec nous, sur ce choix de nouveau départ et de nous en apprendre un peu plus sur elle par la même occasion...


Priscilla MARCHAL : 'C'est une aventure que j'ai hâte de commencer'

 
Pourrais-tu te présenter en quelques lignes et nous raconter ton parcours "Handball" ?

Je m'appelle Priscilla Marchal , j'ai 23 ans et je suis issue d'un petit village appelé Aramon, près d'Avignon. Mon frère et mes sœurs faisaient du handball alors tout naturellement je me suis dirigée vers ce sport. j'ai passé 7 ans a jouer au HBC Aramon avant de rejoindre le HBC Nîmes lors de ma rentrée en sport étude. J'ai suivi un cursus plutôt normal, comité du Gard, de ligue, sport étude, puis je suis rentrée en centre de formation pour jouer en N1 et en D1, toujours sous les bons conseils et la direction de Christophe Chagnard. De mes 12 ans où il m'a placé en pivot à bientôt mes 24 ans où je quitte Nîmes, les années sans faire partie de son banc se comptent sur les doigts de la main. Malgré toutes ses années de handball, je me décrirai comme une joueuse n'ayant jamais joué réellement au handball (suite à des blessures) et ayant la soif du terrain. Je suis plutôt combative, solidaire, ayant une âme de gagnante, mais bon, je peux être rancunière, avec un caractère bien trempé. A vrai dire, tout se lit sur mon visage (rires). 

Tu quittes donc le HBC Nîmes, où tu as vécu tes premières années à Haut-Niveau. Qu'est-ce qui t'a motivé à signer au NLA ?

A Nîmes, nous avons passé l'année à 3 pivots et le souhait de "Cha" (Christophe Chagnard) était de garder ses 3 pivots avec un temps de jeu plus ou moins prédéfini. Étant libre d'accepter ou non l'offre de Nîmes, j’ai eu envie de voir du changement et surtout voir si je suis capable d'avoir un rôle plus important au sein d'une équipe, si mon niveau y répond. Nantes m’apparaît comme un club ayant des ambitions à moyen et long terme. Le club se retrouve européen pour l’année prochaine alors qu'il est en LFH depuis seulement 2 ans. C'est une équipe qui se bat et qui ne lâche rien. Elle ne se cache pas derrière un CV plus long que le bras mais donne l'image d'une équipe conquérante.

Comment abordes-tu cette nouvelle expérience ?

N'ayant pas mis un pied encore à Nantes, je ne réalise pas vraiment que je vais partir. Pour moi c'est un nouveau défi : Celui de réussir loin de ma famille, mes amis... C'est une aventure que j'ai hâte de commencer. Rencontrer de nouvelles joueuses, un nouvel entraîneur, une nouvelle ville et surtout de nouveaux objectifs. J'espère m’épanouir tant sur le terrain qu'à l’extérieur. 

111944887798945087850193260448594577901787o.jpg


A la fois collectivement et personnellement, quels sont tes attentes et tes objectifs pour la prochaine saison ?

J'espère que le NLA ira encore en play off l'année prochaine mais aussi le plus loin possible en coupe d'Europe. L’Europe est une aventure enrichissante et qui solidifie un groupe, qui est amené à passer davantage de temps ensemble. Personnellement j'aimerai m'intégrer dans ce nouveau collectif, partager mes points forts, améliorer ou gommer mes points faibles et vivre deux belles années. Le hand reste avant tout une passion et je souhaite vraiment continuer à rire et m'amuser comme l'année qui vient de s'écouler.

Tu sors de deux années compliquées (NB : Blessures), et retrouve les terrains de belle manière. Comment te sens-tu aujourd'hui par rapport à cela ?

Effectivement 24 mois sans toucher un ballon, 2 opérations consécutives, autant dire une expérience difficile qui a demandé de la patience, du mental, de l'aide aussi, car sans le staff médical, la rééducation aurait été plus complexe. Aujourd'hui, mes appréhensions ont disparu. Je ne peux pas dire que j’ai un genou tout neuf car après ces opérations les douleurs peuvent être quotidiennes mais je suis contente d'avoir pu reprendre le hand. Il y a 1 an, au centre de rééducation en Espagne, où je suis restée plus d'un mois et demi, je ne voyais pas le bout du tunnel. Aujourd'hui je suis très heureuse qu'on ait cru en moi. J'en ai quelques uns à qui je dois beaucoup.

La saison prochaine, l'équipe comptera 6 départs pour 5 arrivées, ressens-tu une petite appréhension à l'idée d'arriver dans un collectif en reconstruction ? Connais-tu des joueuses avec qui tu évolueras l'an prochain ?

Une nouvelle aventure veut dire nouveaux visages. Je ne connais aucune fille personnellement. N'ayant pas joué ces 2 dernières années et n'ayant pas fais d'équipe de France, jeune, espoir, junior, je n'ai pas eu souvent l'occasion de rencontrer des joueuses autres que celles passées par Nîmes. Je n'ai pas d'appréhension, je suis même impatiente. Certes il faut une adaptation pour apprendre à jouer ensemble, mais la prépa physique est là pour la cohésion sur et hors terrain.

11182669781210545320082158372689200134514o.jpg


Ta carrière handballistique n'en est qu'à ses débuts, mais quel est ton meilleur et ton pire souvenir jusqu'à présent ?

Mon meilleur souvenir : J'en ai 2 en fait : Mon 1er match en N1 à 15 ans, que j'ai joué avec ma sœur et où elle a cherché par tous les moyens à me faire marquer (elle a réussi (rires)). Puis le championnat du monde UNSS en 1ère à Ikast (Danemark). Il y avait ma famille, une équipe soudée, 3ème place sympathique pour le pôle espoir de Nîmes et toujours avec "Cha" en entraîneur.
Mon pire : Bien sûr les blessures. Particulièrement la 2ème fois où je me suis fais les croisés car je venais de passer 10 mois de rééducation, puis je savais que c'était la dernière année où je pourrai jouer avec ma sœur Maureen avant sa retraite handballistique. Alors, difficile à encaisser.

Tu as été appelée pour un stage en France A en Avril dernier, comment as-tu pris la nouvelle ? Penses-tu que le NLA puisse t'aider à y goûter à nouveau ?

Le stage France a été une grande surprise. Des signaux m'avaient été envoyés la veille mais je ne les ai compris que le lendemain, une fois le mail vu.
Bien sur que Le NLA peut m'aider à y goûter à nouveau. Il faut des ambitions, de la persévérance, de l'écoute et beaucoup de travail personnel, mais aussi en équipe, pour intégrer le rêve de tout joueur. L'équipe de France fait partie de mes rêves, j'espère de tout cœur trouver les ressources nécessaires à Nantes pour gagner, un jour, ma place dans cette belle équipe.

Du tac au tac...

Une musique ? Bella (pour un très bon ami espagnol)
Un film ? Law abiding citizen (que justice soit faite) F. Gary Gray
Un livre ? La ligne noire de Jean Christophe Grangé
Un signe ? Paille en queue (l'Oiseau du bonheur de la réunion)
Une couleur ? Bleu
Un surnom ? Priscou, Priscouille
Une qualité ? La persévérance
Un défaut ? Le manque de confiance
Un rituel d'avant match ? Je mets mon équipement dans un ordre précis mais surtout je tape les mains de Cindy Champion en dernier (après toutes les joueuses, le staff...) au début des matchs depuis nos 15 ans.
Une anecdote te concernant ? Plutôt en équipe car seule, aucune me vient. En N1 à Metz, l'ascenseur était limité à 5, nous étions montées à 8 et on l'a bloqué. C’était 1h30 avant le match, au bout d'un certain temps un mec nous a fait sortir à la queuelele. Impressionné du nombre que nous étions (rires en y repensant). "Cha" ne rigolait pas beaucoup.
Et quand il n'y a pas de Hand... Il y a ma famille, minimum 1 fois par semaine. Il y a les soirées avec les amis et notamment avec 4 de l’équipe avec qui on est comme les 5 doigts de la main : Johanna, Laurie, Cindy et Charlène. On passe pas mal de temps ensemble ; une vraie équipe dans l'équipe (rires).

Screenshot2015-06-18-20-57-10-1.jpg

En photo, le meilleur souvenir de Priscilla : A 8 dans l'ascenseur


Pour conclure, as-tu un petit message à dire aux supporters, au club, en vu de la prochaine saison ?

Soyez nombreux à venir soutenir le NLA, elles vous ont fait rêver avec la qualification en Coupe d'Europe l'an passé, maintenant reste à la jouer. De plus grands objectifs sont en ligne de mire, on a besoin de vous pour nous aider dans ces luttes aux différents titres à jouer. RDV dès le dernier week-end d'août pour de nouvelles aventures.



Un grand merci d'avoir accepté de nous accorder un peu de ton temps pour répondre à nos questions.
Vous pourrez la retrouver sur le terrain, en "Rose" pour le 1er match de la saison, fin Août. En attendant bonnes vacances à toi et à bientôt sur Nantes.

Propos recueillis par Laury ROUSSEAU (@ClichesHand)
Photos : Laury ROUSSEAU (@ClichesHand)


Evènements Handball

Evènements Sport collectif

Le Vestiaire Nantais

RDV Associatif

Rencontres

Sport

Sport alternatif

Sport Aventure

Sport collectif

Sport individuel

Sport mécanique

Sport nautique

Sport Santé

Bubble bump

Une activité fun et divertissante

Goodies LVN

Bientôt disponible !

Partagez

Soutenez-nous !