L'avenir du Roller Derby passe par ses jeunes pousses

Article publié le , par Le vestiaire nantais

En six ans, des équipes de roller derby ont fleurit dans tout l’hexagone. Aujourd’hui, on compte près de 3200 pratiquants de roller derby, 150 clubs, deux équipes nationales : une féminine et une masculine, des équipes mixtes, des tournois incontournables et un club junior du côté de Lille. Le Roller Derby Lille construit l’avenir de notre sport avec les enfants de 6 - 8 ans.


L'avenir du Roller Derby passe par ses jeunes pousses

Jeanne est prête, elle est concentrée. Elle regarde la forêt de jambes devant elle, le sifflet retentit et elle part. Elle feinte sur un genou à gauche, une hanche à droite, elle se fait aider par une coéquipière, elle ne voit pas son visage mais elle voit ses hanches et celles-ci lui ouvrent une porte. Petite porte, mais ça tombe bien, petite, elle l'est. Les deux coups de sifflet retentissent, elle fonce autour de l’anneau. Elle n'a vu aucun visage. Elle voit rarement les visages, pas même les nuques. Tout le monde est trop grand. Elle repère parfois un de ses coéquipiers. Lui aussi est moins grand. Il a son âge... Ils ont 8 ans.

Junior Derby. Certains en ont entendu parler. D'autres, plus rares, en ont vu. Une équipe française, Roller Derby Lille, a franchi le pas et a invité les enfants sur le track pour construire la relève du derby. Un derby qui verra arriver des joueurs de 16 à 18 ans dans les équipes adultes avec pour certains plus de 10 ans de pratique derrière eux.

« Les Juniors représentent l'avenir de notre association sportive »
Anne ou Fille de Satan nous explique ce qui a motivé sa ligue, Roller Derby Lille, à franchir le pas et à créer Roller Kinderby Lille.

“D'abord, nous pensons que les Juniors représentent l'avenir de notre association sportive.  Pas mal d'enfants et d'ados nous faisaient part de leur intérêt. [...]Ce seront nos grands joueurs de demain et les impliquer à partir de 6 ans dans notre ligue créera une émulation et une force d'équipe qui nous portera plus haut.  Ensuite, nous pensons que le Roller Derby ne pourra pas se passer de ce genre de propositions si nous voulons exister durablement dans le paysage sportif français. [...]Je pense que les institutions (Mairie, Fédération, Conseil Régional...) attendent aussi d'une association sportive qu'elle sache se structurer dans le but d'accueillir les Juniors. [...]Il n'est pas question d'oublier qui nous sommes, les valeurs que nous défendons, mais il s'agit d'entretenir cet état d'esprit tout en évoluant vers un mode de fonctionnement associatif classique pour les autres sports.À notre avis, c'est une étape inévitable vers une structuration locale et nationale et une montée en puissance du roller derby.Enfin, parce que des enfants qui jamment, c'est vraiment trop mignon. Vraiment.”

C'est certain !Mais qu’en est-il de la sécurité ? L'inquiétude des parents par rapport à ce sport est tout à fait légitime s’ils n’ont que des vidéos YouTube et le jeu adulte sur lequel se faire une idée. Roller Derby Lille en était bien conscient au moment de proposer ce nouveau sport aux jeunes et donc à leurs parents :

“Si tu n'as pas une parfaite connaissance du roller derby, des règles du jeu, des valeurs défendues, de l'esprit général, clairement, tu peux prendre peur et ne pas vouloir inscrire ton enfant. Il y a donc eu un travail de médiation autour du roller derby : nous avons proposé au public lillois des sessions d'initiation gratuites au roller derby, dès le printemps 2014”.

Hebergeur d'image

Le junior derby a aussi ses règles propres. Elles ont été établies par la Junior Roller Derby Association, une structure née aux États-Unis en 2009. Anne nous donne les principales différences entre le jeu adulte et le jeu junior :

“Évidemment, il s'agit d'un roller derby adapté aux plus jeunes : pas de gros contacts qui mettraient leur ossature fragile en péril !On mise tout sur les stratégies collectives de blocage positionnel, l'agilité et la sécurité du patinage, ainsi que la collaboration.[...] Ce qui est primordial, c'est qu'ils réfléchissent et raisonnent en terme de collectif. On leur apprend à former une équipe et jouer les uns pour les autres. L'autre différence, c'est que filles et garçons sont mélangés. C'était une vraie volonté de notre part.Nous avons pris cette décision pour des raisons pratiques, histoire de ne pas doubler les créneaux, mais aussi parce que la mixité est observée dans la plupart des sports collectifs pour mineurs.Le roller derby, malgré son histoire, ses revendications et sa place dans l'histoire de l'émancipation féminine, ne doit pas faire exception."

Précisément, le roller derby en tant que sport est aussi un sport politique et en l'occurrence historiquement féministe. Le junior derby est-il aussi un lieu d’éducation à l’égalité, à la non-discrimination des genres, au refus des stéréotypes dans quelque sens qu’ils aillent et à la tolérance par le sport ? Est-ce une plate-forme pour cette éducation dès le plus jeune âge et parlant autant aux filles qu’aux garçons (les femmes et les hommes de demain) ? Le positionnement est clair chez Roller Kinderby Lille :

“Il se trouve que depuis la préfiguration de l'ouverture de l'équipe junior, nous participons à une réflexion et un projet autour de la mixité égalitaire. Il s'agit d'échanger et de créer un projet, avec divers responsables associatifs de Lille autour des différentes pratiques, notamment sportives, sous l'angle de l'égalité hommes-femmes. Et clairement, notre positionnement allait dans ce sens : encourager la pratique mixte du roller derby dès 6 ans pour faire évoluer les mentalités.

Hebergeur d'image
« Le Junior Derby est sans aucun doute l’une des pierres angulaires de l’avenir du Derby. »
Tout cela est très enthousiasmant et peut-être que beaucoup de ligues en France adoreraient monter une équipe Junior et donner une chance à Roller Kinderby Lille d’organiser des matchs sur le sol national plus souvent. Mais quels problèmes ou précautions préalables doit-on régler avant de se lancer? L’expérience de Lille peut nous éclairer :

“D'un point de vue légal, notre association dispose de l'agrément Sport, indispensable à la mise en place d'une section ouverte aux mineurs. Il a fallu ensuite faire une demande auprès de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, pour une déclaration d'établissement d'activités physiques et sportives qui renseigne les conditions d'accueil et d'encadrement des mineurs. La principale difficulté, c'est que le roller derby est un sport émergent, en création, et que rien n'existe au niveau national. [...] Le roller derby est encore classé dans la catégorie "courses" de la FFRS (la Fédération Française de Roller Sports), et rien n'est spécifié sur l'accueil de mineurs.La législation nous a paru assez floue au début au niveau de l'encadrement. [...] Certaines joueuses bénévoles [...] ont passé le BIF (Brevet d'initiateur fédéral), pour être efficaces dans cet encadrement. La FFRS nous a aussi soutenus, en faisant une demande de subventions auprès du CNDS (le Centre National pour le Développement du Sport) pour qu’on puisse embaucher   - à moindre coût - un éducateur sportif possédant le Brevet d'Etat, éducateur que l'on a initié au roller derby, bien évidemment.L'autre difficulté [...] c'est que nous ne pouvions pas nous permettre de faire trop de distinctions entre les âges. Néanmoins, nous avons créé deux créneaux, ce qui nous permet d'avoir une proposition pédagogique cohérente et supportable en terme d’organisation à notre niveau. Nous accueillons donc les 6-11 ans le mercredi et les 12-16 ans le samedi. S'est ensuite posée la question du matériel. Depuis un an, nous nous positionnons dans une démarche d'accessibilité au roller derby: avec nos fonds propres et soutenus par le CNDS, nous avons investi dans l'achat d'un parc de matériel, que nous mettons à disposition des futurs joueurs et joueuses qui veulent nous rejoindre. [...] Les pointures des enfants évoluent vite et cette politique leur permet de pratiquer le roller derby tout au long de la saison, sans avoir à acheter plusieurs paires de rollers.”

Le Junior Derby est sans aucun doute l’une des pierres angulaires de l’avenir du derby. Ce sport dans sa version adulte peut déjà changer beaucoup de choses dans la vie d’un individu. Il peut lui donner un réseau, lui redonner confiance, lui donner une image positive de sa morphologie, ou lui donner une autre perspective sur le sport, sur une certaine hygiène de vie ou même pour certains une autre perspective sur la vie elle-même, les rapports aux autres, le monde, il peut contribuer à l’évolution des mentalités grâce aux valeurs spécifiques et historiques que ce sport véhicule. Le Derby dans sa version Junior ne fait pas exception. Bien au contraire, il peut aider des jeunes individus, comme Jeanne, à évoluer très tôt dans ces valeurs de respect, d’égalité, de diversité, d’efforts et de partage. Sans parler de former des joueurs expérimentés et talentueux pour le jeu adulte, le jeu de contact que l’on connaît déjà.

Jeanne ne se soucie pas de tout cela pour l’instant. Alors qu’elle arrive sur l’arrière du pack, elle observe les jambes et les hanches pour établir sa trajectoire, comme n’importe quelle autre joueuse ou joueur de roller derby en France. Jeanne a choisi son nom : Jeanne Masse.


Adèle Linquent de BMO Roller Derby pour Deadly Kiss n°7 (mars 2015), avec la contribution éclairée d’Anne/ Fille de Satan de Roller Derby Lille.

Crédit Photo: Mathieu Drouet
Illustration: Adirou


Evènements Roller Derby

Evènements Sport alternatif

Le Vestiaire Nantais

RDV Associatif

Rencontres

Sport

Sport alternatif

Sport Aventure

Sport collectif

Sport individuel

Sport mécanique

Sport nautique

Sport Santé

Bubble bump

Une activité fun et divertissante

Goodies LVN

Bientôt disponible !

Partagez

Soutenez-nous !